De l’utilité (2)


Une semaine plus loin que la semaine dernière.
Donc à nouveau dimanche.
Le ciel est d’azur, l’air est limpide, légèrement piquant, de cette texture particulière que lui donne une température proche de 5°C.
La rue est déserte, il est relativement tôt.
Je suis en vélo, stoppée par un feu qui tient le rouge pendant de longues minutes.
Après une légère montée, me voici un peu haletante
Calmant mon impatience.
Le nez à l’air (Masquage non obligatoire en vélo)
J’attends.

Est-ce bien utile de rester plantée devant ce feu rouge m’obligeant à l’arrêt alors que pas un chat ne circule ce dimanche matin sous le soleil froid de l’automne?
Utile?
Individuellement non.
Indispensable.
Collectivement oui.

D’aucun peuvent trouver « cette conduite » stupide!
Les mêmes revendiquent pourtant « leur » sécurité.

Utile
A la fin de n’importe quelle FAQ, deux cases à cocher : « Ces explications vous ont-elles été utiles? OUI – NON »
Utile
A longueur de journée, sur les chaines d’info en continu, des personnages sont invités afin de polémiquer au sujet de l’utilité d’une décision ou d’une autre.
Utile
A longueur d’ouverture de pages WEB, des encarts vantent l’utilité de gadgets d’ici ou d’ailleurs.

Utile?

Voilà un questionnement qui nécessite un temps de réflexion.
Dans cette circonstance précise,
J’ai besoin de temps.
Le temps qui passe peut-il être qualifié d’utile?

Dimanche 18 octobre 2020, cinq mois et une semaine après la sortie du grand confinement.
L’actualité de fin de semaine a un peu gommé la prééminence du plus formidable feuilleton de télé-réalité inventé par les chaines d’information en continue. Les vacances scolaires vont légèrement le détourner aussi… mais il continue à trainer en longueur à défaut d’une fin satisfaisante.
La suite est encore plus loin.

4 réflexions sur « De l’utilité (2) »

  1. Sauf-i

    Décidément, il me faudra aller voir un jour, la photo et ta description ne me suffisent pas pour « visualiser » (mais la description m’emporte bien plus loin…)

    Répondre
    1. Joelle Auteur de l’article

      Tout a une fin à ce qu’il se dit 🙂
      Sauf la patience à ce que j’ajoute…
      Et comme rien n’est jamais parfait (étymologiquement parfait signifie « ce qui est fait jusqu’au bout, totalement » donc supposément fini, terminé)
      Bref…
      Take care et très vite avec toute la relativité de l’imprévisibilité actuelle!
      🙂

      Répondre
  2. Sauf-i

    Cette photo m’intrigue chaque fois que je viens relire ce billet (et ça fait déjà plusieurs fois 😉 )
    Donnerais-tu des indices ?

    Répondre
    1. Joelle Auteur de l’article

      Comme je comprends ce questionnement!
      Merci de l’avoir déposé 🙂

      Il s’agit d’une prise de vue de ma microscopique entrée une fois terminée.
      Après avoir tout cassé pour éliminer les moisissures (de l’utilité d’avoir cassé) j’ai pu caresser les pierres du mur d’origine (c’est totalement inutile de « caresser » des vieilles pierres), puis j’ai posé une isolation liège (de l’utilité du liège pour permettre aux pierres de respirer) puis j’ai recouvert avec ces belles planches en chêne massif (de la non-utilité de ce matériaux précis)
      Voilà, voilà!

      http://www.passagedevies.com/wp-content/2020/11/IMG_1850-scaled.jpeg

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *