Les livres

 

Des livres ? Quels livres ? Est-ce tellement important?

Je me souviens de ma mère lorsqu’elle faisait part de son plus grand souhait au sujet de l’avenir de ses enfants : elle souhaitait que nous devenions « quelqu’un ».

« Quelqu’un » dans la bouche de ma mère, c’était quelqu’un! C’était une personne dont on pouvait lire le nom sur une plaque dorée, c’était une personne dont on parlait dans le journal, c’était une personne « mieux » et « plus », en somme.

C’était une autre époque, un temps révolu où la communication était lente et cantonnée.

Aujourd’hui, je ne sais pas si j’ai réussi à devenir ce « quelqu’un » que ma mère souhaitait.

Ce que je sais , c’est qu’en marchant dans la rue, je me sens bien vivante. Il est probable que je sois quelqu’un au milieu de beaucoup d’autres.
Lors de ma quête en vue de devenir ce que je dois devenir, j’ai souvent sollicité des conseils.
« On » m’a dit il faut étudier et j’ai étudié.
« On » m’a dit il faut publier et j’ai publié.
« On » m’a dit il faut faire des efforts pour te faire connaitre… et j’ai fait des efforts pour éviter toutes les cases toujours trop étroites…

L’essentiel ne se raconte pas, aucune énumération ne dit rien au sujet de l’essentiel!

Il reste que je remercie les Editions de L’instant Présent qui ont eu l’audace de m’inviter alors que je ne m’imaginais pas du tout en auteure d’ouvrage de librairie. Ensemble, nous avons créé deux livres :

 Détroit Supérieur. D’une rive à l’autre, 50 ans de mises au monde

Passage de vies, pour une naissance libre