O R G A N I S E R

Ah, ce mot!
Chacun l’illustrera à sa manière.

Ce que je peux dire c’est que je suis en ce moment dans la posture de « l’organisatrice » ce qui signifie que je suis en pleine organisation pour organiser!

Organiser!

Et comme d’habitude, il est bien difficile de ranger chaque « élément » dans une boite!
Car, il est question de disposer et de s’arranger le plus harmonieusement possible avec le vent, l’océan, la lune, les gens, etc…
Tant de « choses » absolument non-manipulables.

Comme d’habitude, je regarde les prévisions météorologiques de manière compulsive.
Chaque matin, chaque soir, je fais le tour de tous les sites dédiés connus, reconnus.

Chaque matin, chaque soir, je me raisonne.
Je sais que les prévisions sont basées sur des statistiques, je sais qu’elles se préciseront à l’approche.
Je sais, que quoi que je fasse, c’est le jour J à l’heure dite il faudra composer avec la réalité du moment.

C’est complètement fou ces histoires qui nous pousse à essayer en vain d’organiser ce qui nous échappe encore!
Je me demande encore et toujours quel est ce besoin de sécurité factice qui me pousse à essayer de m’informer au sujet de ce qui n’existe pas encore.
C’est à la fois pesant et enthousiasmant,
A la fois léger et accablant,
Et comme d’habitude, c’est de mon plein gré que j’ai choisi de m’y coller!

10 réflexions sur « O R G A N I S E R »

  1. Frédérique

    Ah ah ah 😀 J’adore ce billet !
    Il fait tellement écho à mes paradoxes 😀 Je trouve que j’organise trop de choses au boulot si bien qu’à la maison, je rechigne à organiser (et pourtant la simple logistique d’une famille l’impose souvent…). Et pourtant, à côté de cela, j’ai longtemps souhaité tout contrôler (j’aime à penser que j’ai évolué sur ce point précis 🙂 Encore des efforts à faire, mais il y a du mieux 🙂 ). Du coup, je savoure cette phrase : « C’est complètement fou ces histoires qui nous pousse à essayer en vain d’organiser ce qui nous échappe encore! » : j’aurais dit ce qui nous échappe encore et toujours !
    Bref…

    J’adore ce billet 🙂

    Répondre
    1. Joelle Auteur de l’article

      Un peu comme je l’ai écrit sous le commentaire de Maude, je pense que nous sommes soumis à la circulation d’un maximum de produits chimiques qu’on appelle « hormones ». Des produits qui sont là pour nous maintenir en équilibre, se libérant au fil du flot de nos pensées, parfois tellement contradictoires.
      Ainsi, qui essaye de « tout organiser » se trouve soumis à une alternance de dégoulinades apaisantes et de dégoulinades excitantes qui aident à avancer comme avancent les funambules sur leur fil 🙂 et O U I c’est un peu fou! 🙂

      Répondre
      1. Frédérique

        Du coup, je suis allée voir le commentaire de Maude et ta réponse 🙂
        Pour ma part, plutôt que de me maintenir en équilibre, j’ai l’impression que les produits chimiques sont là pour me déstabiliser, tant les dégoulinades apaisantes et excitantes me donnent l’impression d’être ballotée un coup à droite et un coup à gauche ! A la réflexion, elles m’aident à trouver l’équilibre, en me testant et me mettant à l’épreuve, à chaque fois 🙂

        Répondre
  2. Marie

    Euh… Je suis larguée… Mais comme je te connais,
    Tu t’organiseras en pleine désorganisation, au fur et à mesure!

    Répondre
      1. Marie

        Et bien survécu!
        Quelle inspiration en cet April 8…
        Superbe!.
        je repasse par ici, car, perdue dans mes histoires fort terre à terre de pompes je vois que nous sommes deux « Marie », et je crois que Marie R, n’est pas moi (Marie tout court)
        Je partage tellement tout ce qu’elle ressent! Mais le « 2 en 1 » parle d’un moment vécu soi-même, il me semble. Non?

        Répondre
  3. Maude

    Ahhhh le doigt en plein dessus!!!
    Joelle Joelle ! Et oui se reconnaître dans tes écrits pour la millième fois….et j’ai choisi de m’y coller 😉

    Répondre
    1. Joelle Auteur de l’article

      😉
      Chère Maude, il est clair que nous sommes quelques personnes naturellement poussées pour choisir ces dégoulinades d’adrénaline tandis que la plupart se contentent de participer 🙂
      C’est une simple constatation qui nait logiquement de la tendance grégaire de notre espèce 🙂
      Il faut de tout pour faire un monde disait ma grand-mère! 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *