Dactylorhiza Viridis


Décrit sous Coeloglossum viridis par K.J. Hartmann en 1820 puis sous Dactylorhiza Viridis en 1997 par Bateman, Pridgeon et Chase

L’orchis grenouille, en voilà un que j’ai longtemps cherché.
Il faut dire que sa tenue de camouflage est excellente.

Et peut-être que je l’avais cherché au mauvais endroit, au mauvais moment?
A moins que l’espèce ne soit en train de disparaitre, son milieu de prédilection étant accaparé à des fins d’agriculture finement gérée ?

Toujours est-il qu’un beau matin, le 9 mai 2021, exactement, j’ai trouvé une prairie qui m’a renvoyée dans l’enfance.
Protégée par une haie qui l’entoure efficacement, tendrement bruissante sous la brise, colorée d’une multitudes de fleurs éparpillées, survolée par des nuées de papillons, enchâssée dans une symphonie de trilles d’oiseaux, elle était pour mes sens, comme un enchantement.
Tranquillement charmée, j’ai entrepris de la découvrir pas à pas, systématiquement, en faisant très attention aux empreintes que je posais.
Et soudain, alors que j’ouvrais mon sac pour sortir l’APN et viser un papillon, je l’ai vu.
Fièrement dressé, il s’offrait à mon regard.
Vert certes, mais Orchis des pieds à la tête, en toute simplicité.

Après plusieurs années à la chercher en vain dans des prairies plus lointaines, je le trouvais enfin, pas si loin de mes routes habituelles.

Pleine floraison en Mai, visible dans le département de fin avril à début juin.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *