Himantoglossum Hircinum

Décrit par Kurt Sprengel en 1826

Avant même la floraison, la robuste silhouette de l’orchis bouc attire le regard.
Les fleurs sont petites, et c’est la forme spectaculaire du labelle qui fait leur originalité, enroulés en spirale ou flottant dans le vent. Les dessins du 19ème siècle mettent en valeur l’ensemble de la plante sans avoir eut à se soucier des problèmes de profondeur de champ que les photographes d’aujourd’hui doivent essayer de gérer au moins pire!

Il semble que cette espèce soit en expansion dans la région (et d’autres régions), cet article donne quelques explications plausibles.

Comme ses congénères orchis, il reste cependant très météo-sensible et sa robustesse autant que sa haute stature l’obligent à accumuler des réserves avant de pouvoir s’épanouir. De fait, il est imprévisible, encore bien davantage.

Ainsi, il est impossible d’affirmer que le pied unique apparu au bord du Vélodyssée aux abords de Nantes en juin 2021 sera présent l’année prochaine. C’est ce qui fait le charme de ces plantes si particulières.

La hampe florale est observable dès mi-mai, la pleine floraison advient en Juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *