Le Cheval, les chevaux sont entrés très tôt dans ma vie.
Ils m’ont accompagnée au long cours.
Même dans l’intervalle où je pensais les avoir laissés, ils étaient là.
Bien mieux et bien plus loin que dans les romans.
Simplement.

J’ai commencé l’équitation au cours du siècle précédent,
Après en avoir longtemps rêvé comme d’un rêve inaccessible.

Aux chevaux, je dois peut-être un certain regard sur le monde.
Le leur.
Le leur dont je ne comprends pas tout,
Parce que je ne suis pas eux.

Désormais, le temps s’étant considérablement élargi
Par la grâce de cette drôle d’adolescence imposée par l’âge,
Je peux converser longuement,
Avec mon cheval.

Et j’écris ici.



Alors passe la Vie, à travers le regards intransigeant et indulgent des chevaux.