Généalogie


Généalogie : du grec ancien γενεά genea, « génération » et λόγος logos, « connaissance »

Dans le début des années 2000, la mémoire de mes parents commençait à s’effilocher tandis que nos enfants grandissaient, filant vers leur destin.
J’atteignais ce mi-temps de la vie qui se nomme « cinquantaine », ce point de vue un peu spécial, perché entre deux : d’un côté l’enfance, l’adolescence, les passages de la vie d’adulte et de l’autre l’inexorable chemin vers plus loin, vers l’inconnu.

En évoquant les souvenirs de famille, j’avais en tête une quantité industrielle de patronymes que je reliais difficilement. C’était un peu comme les noms des stations de métro : on se dirige tout droit vers une station en prenant la « bonne ligne » sans toujours savoir qu’il y a une autre ligne qui y conduit.

C’est alors que j’ai commencé à essayer de dessiner un « montage » afin de le soumettre à mes parents et en vérifier la base.
Il était déjà tard et j’avais en mémoire davantage d’histoires sur leur passé qu’ils ne pouvaient eux-même m’en raconter.

Dix ans plus tard, mon père était parti, ma mère avait tout oublié et j’étais devenue grand-mère.
C’était l’heure.
Il FALLAIT que je dessine les racines afin qu’elles ne se perdent pas définitivement.
J’ai plongé mon nez dans les albums de photos, j’ai voyagé à travers les archives posées sur la toile, j’ai exploré ce qui était explorable.
Et puis…
… Je suis passée vers d’autres aventures, il était aussi l’heure de lâcher du lest et de m’envoler loin des contraintes d’un boulot bourré d’imprévisible.

Novembre 2018.

Ma mère habite encore ce monde, dans sa propre maison. Elle a totalement déserté son passé, sa tête est désormais vide. Celle qui fut une maman tellement attentive, bien que présente sous nos yeux, s’est déjà envolée.
Dans ses placards, restent quelques vieux papiers, endormis dans des chemises multicolores. Très récemment, en les sortant, en les partageant, mon frère titilla ma curiosité endormie.

En quelques jours, j’ai trouvé de nouvelles sources, agrandi le montage et éclairé certains mystères.
Il reste encore bien des points d’interrogation.

Affaire à suivre, pas après pas !