Ce qui advient


Par définition, l’aventure, c’est ce qui advient.
Par définition, vivre est une aventure.

Mais, dans les imaginations, partir à l’aventure contient quelque chose de formidable et toujours extra-ordinaire.
C’est que dans ce mot « aventure », vient systématiquement se poser une part d’imprévisible.
C’est que l’imprévisible programmé, même s’il reste impossible à prévoir comme tout imprévisible qui se respecte, fait partie de ce que nous oublions de penser au quotidien.
Dans la routine au long cours, l’imprévisible surgit pourtant, qui nous atteint inexorablement en pleine face comme une surprise désagréable.

A travers une aventure, la disposition est tout autre. Certain(e)s s’accordent même pour affirmer que l’imprévisible peut faire partie des « bonnes » surprises!

Un aventurier ou une aventurière est reconnu(e) en temps que tel, quand tout le monde s’accorde à le/la distinguer du commun pour sa capacité à survivre à l’imprévisible, pour sa capacité à vivre ce qui est communément désigné comme « impossible », « difficile », « effrayant ».

Tout « ça » parce que dans les imaginations, tout est prévu dans le quotidien, tout est précisément programmé, en tout cas, tout devrait l’être.

Les imaginations sont fascinantes.
Parfois elles jouent à « faire peur », c’est pour mieux jouer leur rôle principal : assurer une sécurité… imaginaire!

Dans deux mois, je pars en vacance…  et ce sera l’aventure, comme d’habitude!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *