Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?

DSC05211

« Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ? »

Cette phrase, le titre d’un livre de C.Singer trotta dans ma tête la semaine dernière. Elle était arrivée sans tambours ni trompettes, pendant que je marchais au soleil, sur un trottoir de Nantes, plongée dans de lointaines pensées posées des années en arrière.

Elle tournicota quelques minutes, puis s’effaça. Une autre phrase entra en scène :

« Tu as raison, Jonathan, il n’y a pas de limites » se dit-il avec le sourire. C’est ainsi que Fletcher s’engagea sur la route qui menait à la sagesse… » écrite par R.Bach dans Jonathan Livingston le goéland.

Le temps que je visualise précisément la photo d’un de mes livres à côté de laquelle je l’avais déposée un jour de 2008, et pfiouuuutttt, elle s’évapora.
La rue était déserte, les murs étaient blancs éclatant sous le soleil de juin. J’avançais en pleine lumière.

Tout ce que j’avais pu imaginer en prévision d’un prochain trip devenait définitivement caduque.
D’un coup, l’essentiel éclaboussait vigoureusement mes idées trop peu sages, en un instant elles furent colorées d’une délicieuse folie : l’infiniment grand est partout.

Ce soir, penchée sur le si petit bassin qui abrite le « nénuphar du fond du jardin », je vois clairement le ciel… et plus encore.

Il y a longtemps déjà, un jour j’avais décidé d’arrêté de courir… Il y a quelques temps, j’ai pourtant failli recommencer!
Heureusement que les petites phrases sortent juste au bon moment…

Life is a gift

 

😉 Un clin d’oeil et un immense merci pour ceux et celles qui regardent et lisent avec attention, du plus grand au plus petit détail 🙂

3 réflexions sur « Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ? »

  1. Frédérique

    Ah… et voilà comment s’éclaire la réponse à l’énigme de la sage-femme qui court… je comprends mieux ! 🙂

    Répondre
  2. banctel M-H

    Je lis et regarde avec attention tes profondes reflexions,j’essaye même de lire entre les lignes et de capter les détails…
    A plus tard Joëlle.

    Répondre
    1. JT Auteur de l’article

      Quelle merveilleuse surprise, moi qui pensais que plus personne ne passait par ici!
      🙂
      Merci!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *