Les sens de l’être (1)

_IGP4967-1-2

 

 

Ces mots « les sens de l’être » sont venus hier soir se poser sur mon épaule en susurrant à mon oreille qu’un monologue pourrait commencer avec eux en guise de titre.

Pourquoi pas?
Ces mots, je peux les secouer, les agiter, il en reste toujours quelque chose.

Mais , puisqu’il serait question d’un commencement, puisqu’il serait question de jouer avec les mots, puis de parler de la respiration du corps et des aspirations de l’esprit, j’ai eu besoin de vérifier si cet assemblage avait de l’avenir.

J’ai tapé « les sens de l’être » et je suis tombée sur Heiddeger avec son sens de l’être :
« La langue est la maison de l’Etre. Dans sa maison l’homme habite. Ceux qui pensent et ceux qui créent avec des mots sont les gardiens de cette maison » Lettre sur l’humanisme 1947

Je me suis vite relevée en souriant « même pas mal » et curieuse, j’ai cheminé entre des broussailles qui ne manquent pas de piquant, elles se nomment : ontologie, métaphysique, katholou, protologie, tinologie, scotisme, et même onto-théo-logie! En pensant qu’il était possible d’en faire des bouquets secs kathoulou-tinologie avec onto-theo-logie me paraissant assez élégant, j’en suis venu à la conclusion que c’était fatigant à entretenir. J’ai donc décidé de les laisser pousser sur les terrains qui leur conviennent et j’ai pris le large sans me laisser griffer.

Mais de quel commencement s’agit-il, en fait?

Et bien…
Peut-être est-il question de réfléchir au sujet de l’alliance, de passage, de souplesse, d’énergie, de fluidité, de pliages, d’environnement et de ciel?
Les pages se remplissent en vrac dans un dossier qui fut un jour nommé « De face, c’est différent » (un essai de titre, datant de 2011)… J’imagine soudain qu’ici,  sous l’oeil « du monde », comme sous un coup de baguette magique, je vais réussir à ranger !

PS : Plus d’un an après, le chantier reste en cours…

 

7 réflexions sur « Les sens de l’être (1) »

  1. Sophie

    J’ai tout lu (et relu) et ayant lu aussi ce commentaire il y a déjà plusieurs jours, je m’attendais à découvrir le 8e épisode.
    On dirait que l’inspiration joue à cache-cache 😉

    Répondre
  2. JT Auteur de l’article

    Et bien, j’espère que la suite (il y a déjà plusieurs billets à lire) amènera plein de questions 😉
    Je suis en train de chercher l’inspiration pour le 8ème épisode 😀

    Répondre
  3. Fred

    L’essence de l’être.
    Les sens de l’être (i.e. les différentes significations).
    Les sens de l’être (i.e. les différents moyens de perception).
    3 jeux de mots pour un groupe de mots, c’est déjà pas mal.
    Attendons la suite 🙂

    Répondre
  4. So-fi

    Les sens de l’être… Ca ouvre tellement de possibilité. Ses sens, mais aussi ses raisons… Et puis j’aime le jeu de mot, l’essence de l’être…
    Ca m’évoque la naissance à la vie psychique, le bonheur d’être soi, le lien au corps et aux sens…
    Je suis curieuse d’en savoir plus.

    Répondre
  5. Aurélie O

    Poser les mots, pour Y, petit garçon de bientôt 7 ans et demi déjà, c’est difficile. Très difficile, presque impossible en fait. Tant et tant qu’il s’enferme seul, s’enfermerait seul peu à peu à l’écart du monde si je ne le tirais avec force. Et cela le met tant en colère de ne savoir poser les mots alors qu’il les a bien tous ces mots tout au fond de lui.
    Hier je me suis endormie avec ta citation : « “La langue est la maison de l’Etre. Dans sa maison l’homme habite. Ceux qui pensent et ceux qui créent avec des mots sont les gardiens de cette maison”
    Je n’ai pas les mots non plus. Si ce n’est qu’ils viendront avec le temps.

    Répondre
    1. JT Auteur de l’article

      Juste ce qui me vient : Les enfants ne sont pas des adultes en miniature, ils ont leur propre vision du monde et sont donc « dans leur monde » de manière absolument normale.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *